civilisations

  • Les voyages remontent le moral

    Imprimer

    fullsizeoutput_3388.jpeg

    Cimetière de San Juan Chamula (Chiapas)

     

    J’ai enfin pu voyager mi-juin de Paris à Mexico. 15 passagers seulement. Peu rentable pour la compagnie!

    J’avais envie de visiter la province. En particulier une partie du Chiapas que je ne connaissais pas.

    C’est un état avec de nombreux cas de covid ; je l’ai vite compris en atterrissant à l’aéroport de Tuxtla Guttierez, capitale de l’état. Des contrôles administratifs et sanitaires importants étaient mis en place.

    Je me suis dirigé à San Cristobal de las Casas, ville des Tzotziles. La ville me fait penser à celle d’Antigua. Il est vrai que le Chiapas était rattaché auparavant au Guatemala.

    Je me suis installé au Sombra del Agua. Hôtel merveilleux surtout quand on est son unique occupant. De grandes personnalités ont laissé leur nom à plusieurs chambres : Jacques Soustelle, Graham Greene,.. C’est Andrea Urbina, chargée de la clientèle de l’hôtel, qui put me recommander les meilleures tables de la ville, dont le restaurant el Secreto.

    Je suis venu au Chiapas pour visiter le site archéologique maya de Tonina et son acropole de 70 mètres de hauteur. Il est fermé et ne réouvrira qu’en octobre prochain, m’indique-t-on.

    Je demande à découvrir l’une des communautés de zapatistes (elles sont 8 au total) ou certaines retirées  peuplées d’indigènes Tzeltales. Dans les deux cas, ce sont de catégoriques refus. Ces communautés s’opposent à la venue des agents de salubrité de l’État qui sont accueillis par pierres et balles. Ils craignent qu’on leur transmette le covid ou autres maladies. Ils ont confiance en leurs chamanes et leur médecine traditionnelle.

    Je visiterai les deux villages de San Juan Chamula et de Zinacantan qui conservent leur traditions tzotsiles. A San Cristobal, ne pas manquer la cathédrale. Le marché offre beaucoup de tissus importés de Chine. Parmi les rares musées ouverts, le Na Bolom (la maison du Jaguar) où vécurent les explorateurs et anthropologues danois Frans Blom et suisse Gertrude Duby.

    Au bord de la rivière Grijalva, Chiapa de Corzo, qui fut la première ville fondée au Mexique par les espagnols et sera capitale de l’état pendant une période.

    Chiapas, San Cristobal de las Casas, Tzotziles, Tzeltales, San Juan Chamula, Zinacantan, Tonina, Antigua, Guatemala, Hôtel Sombra del Agua, Tuxtla Guttierez, Chiapa de Corzo, Grijalva  chiapas,san cristobal de las casas,tzotziles,tzeltales,san juan chamula,zinacantan,tonina,antigua,guatemala,hôtel sombra del agua,tuxtla guttierez,chiapa de corzo,grijalva,frans blom,gertrude duby

  • Du Mexique au Mexique

    Imprimer

     

    IMG_2797.jpg

    IMG_3698.jpg

    IMG_6677-2.jpg

     

     

     

     

     

     

    1H9A3177.jpg

    IMG_8026.jpg

    IMG_8119.jpg

     

     

     

     

     

     

     

    De haut en bas et de gauche à droite: Femme maya; Chasseur à Segou; Teinture à Kano; Istanbul; au large de la côte turque; Ephèse.

     

    Je mesure qu'aucune information de mes voyages ne vous a été donnée depuis ce début d'année!

    Il suffit de prendre son iPhone, regarder les photos et se souvenir des voyages!

    Après un Noël à Careyes, une expo consacrée aux Mayas (le ciel, la terre et l'Inframonde) au Musée d'anthropologie de Mexico, un envol pour Merida (ses ruines -dont la capitale Mayapan entre 1200 et 1440-, couvents, haciendas, route du cacao, une expo sur les Mexicas de 1325 à 1521 -on les connait aussi comme Aztèques, la Casa de Montejo), l'inauguration d'une de mes expos sur l'Afrique à Mexico, le Festival de la musique sur le Niger à Segou en février, les envies d'aller à Tombouctou dont on interdit les visites, l'annulation d'un voyage aux pays des Dogon, la neige dans le Var fin février, La Havane en mars, la découverte du Kempiski, un envol au Nigeria en Avril, les visites sous haute sécurité de Jos et Kano, puis Istanbul l'été et une croisière jusqu'à Yalikavak, enfin un retour à Cuba en Août. Et le Mexique...

  • Merida, la ville aux charmes

    Imprimer

    IMG_2921.jpg

     IMG_2743.jpg

     

     

     

     

     

     

     

    De gauche à droite: Temple de las 7 Muñecas, Dzibilchaltun; Temple de Kukulkan, Mayapan

    Au Yucatan, les traditions de Noël et de fin d’année subsistent. Pour cela, après les Dogons du Mali visités début décembre, je me devais de retourner voir les indigènes du Mexique.

    On me le reproche ici. On m’encourage à présenter des expositions mixtes sur les tribus du Mexique et d’Afrique.

    Au pays des Mayas de l’intérieur, on vit plus authentiquement. Rien à voir avec Cancun et la Riviera.

    J’ai voyagé de Merida à Muna, visitant l’Hacienda d’henequen de Yaxcopoil. Direction Ticul, pour rejoindre les villages de Mama et Chapab. Retour par Santa Elena (ses momies), la route Puuc, la zone archéologique de Uxmal face à la Choco Story.

    Un autre jour, visite de Mayapan, copie conforme de Chichen Itza avec son temple de Kukulkan (Quetzalcóatl). A 10 km, le village très chrétien de Pixyah. Visite du cenote Nahya, au milieu d’une zone de plus de 150 cenotes ou puits naturels.

    Dzibilchaltun, à une quinzaine de km de Merida, est l’une des plus anciennes cités mayas.

    IMG_2766.jpg

    IMG_2906.jpg

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     Cenotes: de gauche à droite: Nahya et Dzibilchaltun.

     

    Merida, ville à deux dimensions (plate comme Miami), à forte richesse culturelle : Musée Maya, Paseo Montejo, Casa Montejo (Fondation Banamex), Palacio Canton (Expo sur Mexicas), ses places, sa cathédrale, etc.

    Ses boutiques hôtel dont le Lecanda et en face le restaurant Oliva.

     

    IMG_2853.jpg

    IMG_2896.jpg

    IMG_2873.jpg

     

     

     

     

     

     

     

    De gauche à droite: le Palais Canton, Intérieur de la Casa Montejo, le Musée Maya.

     

    Au fait, je repars au prochain Festival de musique de Ségou au Mali, d’ici 4 semaines.