• Parlons de confinement

    Imprimer

    Un confinement atypique et en pleine mer depuis Capetown

    Il y a quatre années, en décembre j’avais fait la connaissance de Jalal. Il était originaire de Goa, en Inde.

    Depuis son enfance, il était passionné de voile. Il avait travaillé quelques années pour le compte d’un riche omanais. Au large d’Oman, il regardait les boutres naviguer, toutes voiles au vent.

    Lorsqu’il quitta le Sultanat, il décida d’acheter l’un de ces bateaux qui l’avait toujours fasciné. Ce serait le Wazzi : 30 mètres de long, deux mats et deux antennes, et ses majestueuses voiles arabes.

    Jalal était alors retourné dans son port natal de Goa et offrait aux aventuriers des croisières qui pouvaient durer plusieurs semaines.

    Il était arrivé au Cap, accompagné en plus de son équipage, de deux américains et trois hollandais.

    Voyant que ce genre d’aventure m’interpellait et m’intéressait, il nous proposa (à cinq amis et moi-même) de l’accompagner à Goa.

    15 jours plus tard, nous étions prêts !

    Aucun de nous n’avions de connaissance en marine.

    Et c’est ainsi que nous embarquâmes un jour de janvier.

    Les jours se succédèrent. La mer à l’infini. Difficile de savoir où nous étions car nos positions sur les cartes étaient rarement précises. Difficile de nous orienter aussi car le soleil se faisait rare !

    Le seul mot d’ordre était confiance et nous faisions confiance à Jalal.

    Deux semaines plus tard, nous vîmes la terre au loin. Nous nous approchâmes de deux îles. Nous sommes aux Seychelles! Nous naviguons dans la bonne direction alors! Tous, nous nous réjouîmes!

    Il faudra naviguer encore plus d’une douzaine de jours pour atteindre les côtes de l’Inde.

    Nous les aperçûmes enfin !

    Des îles cachaient au loin la terre ferme puis nous mouillâmes dans un port ou les indigènes ne nous parurent peu indiens !!

    Jalal n’avait jusque-là montré ni surprise ni inquiétude.

    Nous fûmes informés que nous étions à Sumatra.

    Les îles que l’on nous avait annoncées Seychelles étaient en fait Amsterdam et Saint-Paul.

    Bizarrement, nous étions très calmes.

    Serait-ce dû au confinement de plusieurs semaines qui arrivait enfin à sa fin?