10/10/2014

Sauvagisme à la Mexicaine

4885951.jpg

Les disparus d'Iguala

Ici au Mexique, nous traversons des vagues de violence de sang. Le pays sera bientôt une fosse commune, écrit Ana Garcia Bergua.

Est ce nouveau ou culturel ?

Au cours de la conquête par les Espagnols, de l’indépendance du Mexique, les quatre décades de conflit entre conservateurs et libéraux où sont intervenus deux fois des nations étrangères, le pays a connu des luttes et des tueries.

Il a traversé des époques tragiques : la période de Don Porfirio, la Révolution, la guerre des Cristeros, le 2 Octobre 1968, la guérilla, le massacre d’Aguas Blancas, la lutte contre le narcotrafic, le féminicide, et maintenant l’exécution d’étudiants.

Brutalité et primitivisme ont toujours été présents.

Au 19ème siècle, Maximilien de Habsbourg avait fait voter la loi du 3 octobre 1865. Tout mexicain soutenant l’opposant Juarez, serait condamné à mort. Il s’ensuivit du sang, des actes de barbarie.

Et encore des fosses communes...