15/10/2014

1421

Sans titre-1.jpg

De g à d: 1421, Cartes de Cantino, Jean Rotz, Waldseemüller; tableau de la flotte Chinoise

1421: L’un des merveilleux livres de Gavin Menzies !

Dans la découverte de l’Amérique, Christophe Colomb fut devancé de près d’un siècle par le grand Amiral navigateur chinois, Zheng He et son équipe d’Amiraux : Hong Bao, Zhou Man, Zhou Wen et Yang Qing.

Ils auraient découvert l’Amérique au cours de leurs voyages entre 1421et 1423.

Ce fut l’empereur Ming, Zhu Di, qui décida de connaître à cette époque le Monde. Il avait conquis auparavant les Mongols dominant jusqu’alors la Chine.

De 1406 à 1420, il entreprit la construction de la Cité interdite.

Des cartes ont été établies à partir des mesures et découvertes faites par les chinois. En particulier la Waldseemüller en 1507, la carte nautique Pizzigano (1423-24, œuvre du vénitien cartographe Zuane Pizzigano), le Piri Reis (1513, Amiral turc), la carte mondiale de Cantino (1502, Alberto Cantino), la mappemonde Fra Mauro (1459, le vénitien Fra Mauro, travaillant pour Dom Pedro du Portugal, frère de Henri le Navigateur), la carte Jean Rotz (1542), la carte Vinland (1420-1440).

Nicolo de Conti (vénitien, 1395-1469) décrit les voyages des Chinois. Il se trouvait avec eux à Calicut en 1424.

Toutes ces cartes serviront de base aux futurs explorateurs.

27/05/2014

C’est où le Cameroun ?

IMG_2308.jpg

 Le Roi de Bangoulap

Rafael Perez, chargé d’affaires au Secrétariat des Affaires Extérieurs du Mexique, me convoque.

Il commence son exposé. « Le Mexique a moins d’une dizaine d’Ambassades en Afrique, alors que le Brésil en a plus d’une trentaine. » Pourquoi ne pouvons nous pas être davantage présent ? As tu des idées ?

Je lui explique que le Brésil a une population noire, quasi inexistante au Mexique. Ils ont des racines d’Afrique ; leurs ancêtres sont des esclaves noirs. Le Mexique a ses indiens et aussi un côté raciste envers les noirs.

Il faut plus communiquer sur les pays d’Afrique et les présenter aux mexicains. Pour la plupart, l’Afrique se limite au Maroc, à l’Egypte, à l’Ethiopie, à la Namibie et aux pays de safaris (Afrique du Sud, Tanzanie, Kenya, Bostwana).

R. Perez poursuit : « Va faire un tour en Afrique. Reviens avec reportage et photos. On va commencer une série sur ce continent. »

Je m’envole pour Paris et réfléchis au pays que je ciblerai. Il faut éviter la dispersion, aussi je décide de m’intéresser à l’un que je ne connais pas encore. Et ils sont nombreux ! Je me rends à l’Unesco et rencontre deux fonctionnaires spécialisés sur l’Afrique. Je leur expose la situation. L’un me donne la solution.

« Allez au Cameroun, c’est l’Afrique en miniature. Ils ont le Sahel, le désert, les forêts tropicales, les plages, les volcans, les ethnies, la culture, les chutes d’eau, les chefferies, les animaux de safari, les parcs, l’écotourisme, ... »

Je prends mon visa, voyage à Yaoundé. La je me ferai héberger chez un ami, à la résidence de l’Ambassade d’un pays européen. Pendant 12 jours, ce sera ma base!

Je ne serai pas déçu de mes visites qui seront cependant limitées géographiquement et ce, pour des raisons de sécurité.

L’Ambassade m’interdit l’accès à l’Extrême Nord, où se trouvent les plus belles ethnies. La proximité et l’influence de Boko Haram dans cette partie, obligent à ne pas y circuler. Au même moment, le groupe revendiquait l’enlèvement de quelques 300 jeunes filles étudiantes.

Je suis allé dans l’ouest camerounais, à la rencontre de l’ethnie des Bamilékés (la plus importante avec celle des Bamoun). J’ai fait un tour des Chefferies en rencontrant quelques Rois et Chefs, à Bafoussam, Bangangté,  Bangoulap (j’ai visité la fondation Jean-Félicien Gacha, de la famille Dumas, Hermes ; j’ai rencontré Ly Dumas et j’ai séjourné à la villa Boutanga), Batoufam, Bandjoun (le chef actuel a plus de 60 femmes), Foumban,...

Puis je serai accompagné par les guides du Ministère du Tourisme pour rencontrer les pygmées de la vallée de la Lobé, près de Kribi.

Il y a peu d’infrastructure hôtelière dans l’ensemble, il y a peu de tourisme encore. Et cela fait partie du charme du pays !


05/04/2014

Marseille

image.jpg

Notre Dame de la Garde. Marseille, ville phocéenne (6ème s. Avant JC), grecque, romaine, médiévale, chargée d'histoire. 1- Visite de l'exposition Volubilis au Mucem. Il s'agit de pièces de bronze principalement grecques, sous l'Empire romain, entre -2s. et +2 s. après JC. Volubilis était la probable résidence de Juba ll, roi de Maurétanie (de 25 av à +23 après JC), qui épousa en 19 av JC Cléopâtre Séléné, fille de la grande Cléopâtre et de Marc Antoine. C'est Octave Auguste qui le placera sur le trône. Il fera de même avec son fils Ptolémée, qui sera assassiné à Lyon sur ordre de l'empereur Caligula en 39 après JC. Volubilis se trouvé au Maroc. de nombreuses pièces proviennent du musée de Rabat. 2- Notre Dame de la Garde En 1214, une chapelle est édifiée et dédiée à la Vierge Marie. En 1524, elle se trouve à l'intérieur d'un des 2 forts que François ler décide d'édifier. Ce fut après la tentative de prise de la Ville de Marseille par Charles Quint. En 1481, la Provence avait rejoint la France. Un plus grand sanctuaire Basilique fut démarré en 1853 (Mr Mazenod) et terminé en 1861. Style romano-byzantin. Pierres blanches et pierres vertes en façade. Importants panneaux de mosaïque à l'intérieur. Collections d'ex-votos aux murs et suspendus. 3- Saint Victor L'abbaye est construite au 5ème s par Jean Cassien. Les débuts de la 1ère mission chrétienne sur la Gaule remonte au milieu du 3ème s. Elle sera construite sur une ancienne carrière qui fut aussi une nécropole grecque et romaine. Guillaume de Grimoard, abbé de Saint-Victor en 1361, est nommé pape en 1362 sous le nom d'Urbain V. Il confie l'agrandissement de l'église dès janvier 1363.

image.jpg

La figure du chapiteau serait celle de Lazare, évêque d'Aix-en-Provence, venu à Marseille. Sur le bas-relief, Madeleine est représentée.