Ô Gange: entre vie et mort

Imprimer

Ganga_AFP_NEW.jpg

Le Gange à Kanpur

Je me rends le mois prochain en Inde pour une navigation sur le Gange.

On m'a déjà prévenu! Attention à la pollution!

Un cours de 2500 km; 40% des indiens se lavent et se nourrissent du fleuve.

Le problème est que le Gange reçoit quotidiennement 3 Millions de m3 d'eaux usées! Avec un taux de pollution 3000 fois supérieur aux recommandations de l'OMS!

Entre les barrages, les tanneries, les raffineries, les distilleries, les crémations, le cours d'eau est transformé en poubelle.

Le barrage de Tehr, situé à moins de 150 km de kilomètres de la source de Gangotri qui est alimentée par le glacier de Gaumukh, détourne les eaux du fleuve pour irriguer et fournir en eau potable la région depuis 2006 et produire de l'électricité depuis 3 ans.

Les fortes manifestations d'opposition générées il y a 40 années, avaient vu la création en 2000 du nouvel Etat Indien et himalayen de l'Utterkhand.

Je ne pourrai oublier le fleuve sacré Yamuna qui coule aujourd'hui sans vie au pied du Taj Mahal, à Agra.

Kanpur (ses centaines de tanneries), Allahabad, Varanasi (ses 50.000 crémations annuelles), Kolkata...

Je vous raconterai à mon retour.

 

Les commentaires sont fermés.