22/05/2016

Une traversée en Afrique Occidentale

POSTALE BLACK.jpg

Je suis parti hors du Mexique pendant plus de deux mois.

Je me sentais à nouveau attiré par l’Afrique.

Mon agence me déconseilla d’aller au Tchad et au Soudan du Sud.

Je me suis donc replié dans 3 pays de l’Ouest moins sensibles: Bénin, Togo et Burkina Faso.

Beaucoup de kilomètres, de traditions, de coutumes, d’animisme, de fétichisme, d’ethnies, de lieux de traites et de départs des esclaves,...

Pas de touristes, tant mieux. Quelques frayeurs tout de même avec le thème de la sécurité.

Aussitôt de retour à Mexico que débute ce lundi, la « Semaine de l’Afrique au Mexique ».

Le Ministère des Relations Extérieures a confié la présentation de photos à un seul photographe. J’ai été l’élu.

Je n’ai eu que 10 jours pour préparer l’exposition.

Je suis heureux de constater que le Mexique s’ouvre davantage à l’Afrique.

L’Inegi, organisme mexicain des statistiques, n'a publié que récemment (Décembre 2015) le nombre d’Afro-descendants. Depuis 2010, plusieurs organisations demandaient à ce que l’Inegi intègre ces descendants d'Africains dans le recensement. En 2011, l’Onu avait émis une recommandation dans ce sens.

Ils seraient 1.4 million. Le chiffre est sous estimé d’après les activistes qui constatent que beaucoup de recensés ont préféré ne pas assumer leur identité, se souvenant des discriminations historiques qu’ils ont connues dans le passé.