19/09/2013

Khiva

uzbekistan_3238_600x450.jpg

Medersa a Khiva

Selon la légende, Khiva fut fondée dans le lieu ou le fils de Noé, Sem, creusa les puits de Keivah.

Khiva fut jusqu’au début du 20ème s. la capitale de la Corasmia, khanat de l’Empire Perse.

On croit que le Mathématicien al Juarismi (780-850) et le grand encyclopédiste al Biruni (973-1048) seraient originaires de Khiva.

On visitera :

Kalta Minor,

Le château Kunya Ark,

Madrasa Mohamed Rahim Khan,

Le Minaret y Madrasa Islâm Khodja.

Depuis 1990, le quartier de Itchan Kala fait partie du Patrimoine de la Humanité de l’UNESCO.

Le complexe architectonique Tash Havli (harem du19eme s),

Mausolée de Palilavan, Mahmud (siècles 14*18) et la mosquée Djouma (siècle 10).

Khiva est la perle du Khorezm et a plus de 2500 ans. Selon la légende, Khiva fut fondée par l’un des fils de Noé, Sem, qui y creusa le puits Keivah il y 2500 ans.

L’Oasis de Khiva, situé au sud du fleuve Amou-Daria (l’antique Oxus), était un royaume perse, le Khwarezm, connu pour son système d’irrigation développé et sa religion, le Zoroastrisme.

De nombreux bouleversements auront lieu sur son territoire. C’est en l’an 712 que la ville sera conquise par les Arabes, apportant avec eux l’Islam et leur architecture originale.

Puis en 1221, la ville sera dévastée par les Mongols de Gengis Khan. En 1379, c’est au tour de Tamerlan de prendre la ville.

Ce n’est qu’en 1512 que la ville sera conquise par les Ouzbèks, centre du nouveau khanat. Les khanats étaient des royaumes dirigés par un descendant de Gengis Khan.

En 1873, le khanat devient un protectorat russe, et sera finalement intégré à l’URSS en 1924 après sa propre révolution soviétique de 1920.

Deux archéologues auront beaucoup fait pour la connaissance de l’histoire de Khiva : le russe Sergej Tolstov et l’ouzbèk Gulyamov, à tel point qu’ils sont aujourd’hui très respectés dans la région.

On doit aussi à cette ville des personnalités comme Moussa. Ibn Moussa al-Khorezmi est né en 783 à Khiva dans une famille de magiciens et adorateurs de feu. Ce savant fut astronome, mathématicien et on lui doit de nombreux traités d'algèbre. Son nom se traduit par Algorithme. Moussa a traité des équations. Souvenirs d'étudiant! Une statue de Al-Khawarizmi est édifiée à l'extérieur près de la médersa Amin Khan.

La ville intérieure aux remparts est Ichan Kala. 2000 habitants y vivent. En nombre inférieur aux touristes qui la visitent aux périodes annuelles de mars à mai et de septembre-octobre. Le reste de l'année, il fait trop chaud ou froid.

Elle conserve aujourd'hui plus de 50 monuments et 250 vieilles maisons datant du 16 au 19ème s. Les murs entourant la ville ont 8-10 mètres de hauteur. Périmètre de 2250 m. L’ancienneté de la ville, n’est plus vraiment visible aujourd’hui. La plupart des édifices datent de l’époque soviétique.

Les monuments que nous pouvons voir aujourd’hui sont presque tous du XIXe siècle, nés grâce à l’énergique dirigeant de l’époque, Alla Kouli Khan.Le Palais Tasch Hovli, la madrasa Alla Kouli, le grand caravansérail ou les coupoles du Tim Alla Kouli Khan sont tout autant d’exemples de cette période. Même l’ancienne forteresse, Kounia Ark, créée en 1686 par Arang Khan sera convertie en palais par Alla Kouli Khan.

Les plus anciens monuments sont finalement les mausolées de Pahlavon Mahmud et de Sayid All-Uddin, datant du XIVe siècle. La médersa Amin Khan (1851-1854) est l'une des plus grandes d'Asie Centrale. Aujourd'hui, c'est l'hotel-madrassah "Orient Star Khiva". A côté, le minaret inachevé Kuk ou Kalta minar qui devait mesurer 70-80 m; il ne réalise que 26 m de hauteur.

En face de l'hotel, se trouve la médersa Matniyoz Devonbegi transformée en restaurant. De l'autre côté de la voie nord-sud, la vieille forteresse de Kunya Ark fut construite en 1686-1688 sous Arang Khan. Il y avait les habitations des Khans, le harem, les mosquées d'été et d'hiver, la cour monétaire, la prison, etc. Le batiment actuel fut érigé en 1804.

Le Mausolée Sayyid Alahuddin (décédé en 1303) est un des plus anciens de Khiva. La Médersa de Shergazi-khan (1724-1726). Le Mausolée Pakhlavan Mahmoud, lutteur et poète, (1247-1325) date du 19ème s. Il est situé au dos de la médersa Mozori Sharif.

Le minaret et la médersa Islam Khodja. Le minaret qui est le symbole de Khiva, a une forme rétrécie vers le sommet et rappelle l'architecture ancienne Kunya Ourguench du 14ème s. Hauteur de 57 m. La médersa abrite le musée des Arts appliqués: anciens Ikat et tapis.

La mosquée Juma (du vendredi) et son minaret. Elle date du 10ème s. L'historien célèbre Munis affirme qu'elle a été reconstruite au 18ème s. Ni portail, ni coupoles, ni galeríes, ni cour intérieure. Le plafond de la grande salle s'appuie sur 213 colonnes de bois. 80% ont été reconstruites en 1991.

La médersa Qozi Kalon abrite le musée de la musique. La médersa Muhammad Rakhimkhan abrite le musée d'histoire. Le Palais Tash-Khauli était le Palais principal des gouverneurs de Khiva. Construction en 1830.

Le Palais Tasch Hovli (Palais de Pierre) fut construit en huit ans et utilisa la main d’œuvre de 1000 esclaves. L’architecte, qui avait répondu à l’appel d’offre du khan, exigeant que les travaux soient terminés dans les deux ans, accepta, en sachant parfaitement qu’il était impossible de répondre à une telle exigence. Seule la beauté de son œuvre déjà bien avancée au bout de deux ans le sauva du courroux du souverain. Les concubines du harem étaient à l’étage, en se tenant au balcon. Dans la cour, nous pouvons voir deux socles à yourte, où il était préférable de résider pendant les rigueurs de l’hiver.

Les portes d'accès Tosh (ouest) et Ata (nord).

Les commentaires sont fermés.