12/09/2013

Tashkent

patrimoine_620x465.jpg

Passage important de passage sur les Routes de la Soie

Nombreux batiments du 16eme siecle.

medersa-barak-khan-de-tachkent_620x465.jpg

Medersa Barak Khan

On visitera le complexe arquitectonique de Hasti Iman, avec les Madrasas de Barak Khan, Kafal Shohi et Kukeldash.

Puis le Bazar Chorsu, la Place de l'Independance.

La place Khasti Imam est considérée comme le centre religieux de Tachkent. Elle se trouve dans le quartier des maisons en briques traditionnelles et a résisté au tremblement de terre de 1966. Avant d'atteindre la place, nous découvrons le Mausolée de l'Imam du 10ème s. La place est composée de la médersa Barak Khan, construite au 16e siècle, mausolée du saint Abou Bakr Kaffal Chachi, Institut islamique de l’Imam al Boukhari, le séminaire musulman en but de former des futurs imams. La médersa Barak Khan est le centre administratif du Mufti de l’Ouzbékistan. Aujourd'hui, c'est un centre d'artisanat. De l’autre coté de la place, dans la cour de la mosquée Tilla Cheik on retrouve une belle bibliothèque, riche de manuscrits orientaux, y compris Coran du khalif Osman du 7e siècle. Ce manuscrit est la plus ancienne version écrite existant du Coran. Ce vieux livre est de 353 pages en peau de gazelle a été conservé dans les trésors des khalifs d’Arabie (à Médine, Damas, Bagdad). Tamerlan l’a rapporté au retour de sa conquête de l’Irak. Sous la Russie tsariste, le Coran a été envoyé à Saint Pétersbourg et déposé à la bibliothèque publique impériale de Saint Pétersbourg. Après le Révolution de 1917, les musulmans de Kazan l’emportent dans la ville Oufa. Finalement il a été rendu à Tachkent. La ville de Tashkent est superbement structurée avec ses larges avenues, ses nombreux parcs de verdure en plein centre. Les édifices sont modernes ou bien réhabilités. L'héritage russe se fait sentir dans cette capitale d'un pays qui vient juste de célébrer ses 22 années d'indépendance.

Les commentaires sont fermés.