23/02/2013

L’or noir à partir de 1502

P2150169.JPG

Œuvre de Ana Mercedes Hoyos

Les premiers esclaves arriveront dans les Caraïbes, pour remplacer les indigènes qui furent soumis aux épidémies.

Cela commença 10 ans après 1492.

Les routes des esclaves étaient bien établies : vers l’Amérique du Sud avec le Brésil et la Colombie (Cartagena), vers l’Amérique du Nord, vers les Caraïbes.

La main d’œuvre permettait de produire la canne à sucre en République Dominicaine, à Haïti et à Cuba.

L’or, l’argent et le tabac repartaient vers l’Europe.

Ana Mercedes Hoyos s’est intéressée à peindre et sculpter cette période.

19/02/2013

Les relations commerciales Sino-Africaines

china-africa_2.jpg

Je relis un article de Jean-Louis Beffa paru dans Challenges il y a quelques mois.

Depuis 10 ans, la Chine investit en Afrique.

Elle est présente dans les terres agricoles en Ethiopie et au Cameroun, elle exploite des champs de pétrole au Soudan du Sud et au Gabon, elle possède des mines de cuivre et de charbon en Zambie et au Zimbabwe. 

Elle recherche certes à s’approvisionner en matières premières. Pour cela, elle est implantée en Angola, au Congo Brazzaville et au Sud Soudan pour les hydrocarbures ; en Afrique du Sud, en Zambie, au Zimbabwe qui sont des pays riches en minerais. 60% des bois africains exportés sont pour la Chine.

Les entreprises chinoises participent aux investissements en infrastructures de ces pays. Non seulement pour acheminer les matières premières, mais aussi pour participer à de nouveaux marchés que sont l’énergie, les télécommunications, les bâtiments.

La Chine s’installe aussi dans le domaine industriel de façon à produire à terme sur le continent africain ou les salaires sont les plus compétitifs.

Les échanges commerciaux entre la Chine et l’Afrique sont passés de 10 milliards de dollars en 2000 à 120 milliards aujourd’hui.

La Chine a la volonté de sortir de la relation bilatérale exclusive avec les Etats Unis, ou elle se satisfaisait de la transformation de ses excédents commerciaux en bons du Trésor américain.

Elle regarde aussi les marchés d’Amérique Latine et d’Europe mais l’Afrique est son champ d’action du moment.

18/02/2013

Le train, la principale communication d’Angola

i23950710AngolaTrain-i_p.jpg

Le chemin de fer de Benguela

Le chemin de fer de Benguela eut la première voie construite en 1903. Il reliait le port angolais de Lobito sur l’Atlantique jusqu'au Katanga en RDC (Congo) sur une distance de 1300 km.

Mais la guerre civile de 1980 a vu les gares dévastées, les voies pillées, les trains attaqués.

Depuis 2004, les travaux de réhabilitations et nouveaux investissements sont entrepris, deux ans après la fin de la guerre. Aujourd’hui, seul le tronçon qui conduit à Cubal (à 190 km) est opérationnel.

La guerre opposa le parti marxiste au pouvoir, le MPLA soutenu par l’URSS, contre les rebelles de l’Unita (soutenu par l’ONU). La guerre fit un million de morts et connut 3 millions de réfugiés.

Les Chinois ont financé 450 Millions de dollars pour les travaux du train. Ils seront payés avec du pétrole angolais.

Si aujourd’hui le train (3 fois par semaine) transporte 20.000 passagers par mois, le trafic espéré a moyen terme sera de 300.000 passagers.

Les prix des billets devront être adaptés pour que gens ne soient plus obligés d’être entassé dans des wagons de 3ème classe.