05/02/2013

Retour sur les mégalithes des temples du bord du Nil

GD-EG-Assouan-Obélisque_inachevé.JPG

L’obélisque inachevé d’Assouan

Les colosses, les obélisques, des centaines de tonnes de blocs furent extraits de carrières par des bâtisseurs hors pairs.

-          Les colosses de Memnon (2 statues de 750 tonnes chacune) servaient d’entrée au temple funéraire  (l’Amenophium) d’Amenhotep III (1390-1352 avant JC). Les mégalithes faits de quartzite et non de grès, de granit ou de calcaire, viennent de la carrière de Gebel el Ahmar, proche du Caire, soit à 700 km du temple, comme le rappelle Zahi Hawass.

-         La carrière d’Assouan a vu la réalisation de nombreux obélisques. On a l’exemple de l’obélisque inachevé qui git encore dans la carrière de granite rose. Il y a 3500 années, cet obélisque de 32 mètres, fissuré, n’a pu donc être livré. On sait qu’a l’époque, les ouvriers procédaient au creusement de la pierre à hauteur d’un demi centimètre par jour. Il fallait donc un an et demi pour réaliser une tranche de 3 mètres. L’obélisque pour Hatshepsout pesa 350 tonnes et nécessita 350 personnes pour le transporter et le tirer sur une luge de bois.

-         La carrière de grès de Gebel el Silsileh (145 km au sud de Louxor ; 65km au nord d’Assouan) fut très utilisée au cours des 3 siècles de la dynastie grecque des Ptolémées. Il se construisit une trentaine de temples, le long du Nil : Philae, Assouan, Kom Ombo, Edfu, Dendera,...

Les commentaires sont fermés.